Giot Nicolas, Ostéopathe D.O

  Prendre RDV en ligne

La douleur, torticolis et lumbago

NotreBlog

2 octobre 2018

La douleur, torticolis et lumbago

La douleur, torticolis et lumbago.

La douleur est étroitement liée à notre histoire. Elle dépend de notre patrimoine génétique, nos traumatismes physiques et émotionnels, nos antécédents médicaux et chirurgicaux, notre hygiène de vie: à savoir l’alimentation, la pratique sportive, le sommeil, le stress…Autant de facteurs qui la rendent subjective.

La douleur 

« Une douleur n’est pas systématiquement lié à une lésion, une caractéristique qui complexifie encore son étude. »
https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/douleur

 

La douleur aiguë représente un « véritable signal d’alarme pour l’organisme, lorsqu’il y a danger pour son intégrité physique ».

C’est le cas par exemple du torticolis et du lumbago, deux motifs de consultation très fréquents en ostéopathie.

Lors de ces phénomènes, le corps passe d’un état où « tout va bien », à une douleur limite du supportable. Cette transition est, le plus souvent, produite par le « faux mouvement », qu’on pourrait définir comme un mouvement entièrement anodin ( je me penche en avant, je tourne la tête, je me lève du lit, je m’étire… ).

Alors pourquoi le corps se bloque t-il de manière si intense, avec une douleur si violente, sur un mouvement du quotidien ? 

Voici une question intéressante qui pourrait faire l’objet d’études approfondies…car en effet le torticolis n’est pas simplement une contracture. Il est le résultat de tout un cheminement de blocages. Il mêle le muscle, l’os, le fascia, le ligament, le viscère, comparable à une chute successive de dominos. 

Le résultat final est la contracture musculaire, responsable de la douleur: c’est le signal d’alarme, il y a saturation, le corps nous dit stop. 

En effet celui-ci nous indique qu’il y a possiblement quelque chose de plus profond dans cette souffrance, l’origine peut être plus complexe. 

Dès lors, l’objectif de l’ostéopathe est de délier mécaniquement l’ensemble de cette chaine lésionnelle, et d’en comprendre l’origine. 

Les blocages retrouvés par l’osteopathe

Ainsi, le patient souffrant de torticolis ou de lumbago, ne présente pas seulement un blocage au niveau de la zone douloureuse. Il possède un ensemble de contraintes tissulaires sur les différents systèmes du corps : 

  • un blocage au niveau de la sphère viscérale ( foie, estomac… ) entrainant une contrainte diaphragmatique 
  • un blocage crâne-sacrum résultant d’un dysfonctionnement global de l’équilibre orthosympathique/parasympathique
  • un déséquilibre des ceintures scapulaires et pelviennes, associé à certains verrouillages de chaines musculaires 
  • des blocages vertébraux sur différentes zones: lombaire, dorsale, cervicale
  • une contracture d’un psoas, du piriforme, d’un rhomboïde…  
  • un dysfonctionnement de l’ATM ( SADAM )

Les causes pluri-factorielles dans la douleur aiguë, investiguées par l’osteopathe 

Nous pouvons donc constater que lors d’un torticolis ou d’un lumbago, plusieurs systèmes peuvent être concernés. Il résulte de la multiplicité des facteurs d’agression du corps : 

  • un facteur stress, dans la vie professionnelle ou personnelle 
  • un élément traumatique  
  • un excès alimentaire ( graisses, sucre, d’alcool )
  • une mauvaise position au travail 
  • des gestes répétés 
  • un manque de sport 
  • un manque de sommeil
  • un travail postural ( orthoptie, travaux dentaire/orthodontie, nouvelles semelles )
  • après une période de convalescence ( maladie/opération )

Torticolis et lumbago, le corps dit STOP, l’osteopathe délivre 

Ces différentes types de facteurs représentent des sources d’agressions pour le corps, qui vont le contraindre à créer des blocages pour se maintenir droit. La douleur apparaît lorsque le corps ne sait plus comment s’adapter par rapport à ces agressions. Il est débordé, et se verrouille dans état de déséquilibre. Il en devient prisonnier, par la douleur.

Voici quelques explications, mais nous pourrions développer encore plus à ce sujet. Il est important de retenir que le torticolis et le lumbago ne sont pas seulement des contractures. C’est la raison pour laquelle, un simple travail de relâchement sur la zone concernée n’est pas suffisant ( massage, anti-inflammatoire, décontractant musculaire ). 

L’osteopathe doit aborder le corps dans sa globalité, avec tous ces systèmes, et ses antécédents. Le rôle de l’osteopathe est de « délivrer le corps » de cette position de décompensation. Il travaille sur les différents blocages, pour permettre à celui-ci de trouver une nouvelle position. 

Le corps réussira à retrouver un équilibre, une harmonie, à condition que le patient est pris conscience de l’origine de sa douleur. Et dans un second temps, qu’il est effectué les différents réglages. C’est la raison pour laquelle cela peut représenter un travail plus ou moins long et important, en fonction des vécus de chacun.

« Le corps est le gardien de notre vérité car il porte en lui l’expérience de toute notre vie et veille à nous le rappeler.  Il nous oblige, en manifestant divers symptômes, à accéder à cette vérité , également sur le plan cognitif, afin que nous puissions communiquer harmonieusement avec l’enfant qui vit toujours en nous. »

Alice MILLER, Notre corps ne ment jamais

Commentaires

Il n'y a pas de commenaire.