Pourquoi consulter ?

Pourquoi consulter un osteopathe ?

 

 

L’ostéopathie tout au long de la vie :

 

L’osteopathe, applique ses techniques ostéopathiques en fonction du motif de consultation, de l’âge du patient, ainsi que ses antécédents. L’osteopathe peut traiter le nourrisson, l’enfant, l’adulte comme la personne âgée.

Un traitement pour l’ensemble du corps :

 

L’osteopathe s’intéresse à tous les systèmes du corps humain :

  • les traumatismes : accidents de la voix publique, chutes, antécédents de fractures et d’entorses…
  • le neurologique : sciatique, cruralgie, névralgie cervico-brachiale, névralgie intercostal, névralgie d’Arnold, névralgie pudendale…
  • le locomoteur : douleur de dos ( lombalgie, dorsalgie, cervicalgie ), torticolis, lumbago, douleur d’épaule, antécédents de tendinite, d’entorse, pubalgie, douleur coccygienne, douleur de la face, douleur articulaire…
  • le cardio-vasculaire : troubles de la circulation, problème de retour veineux, congestion, hémorroïdes…
  • le système O.R.L et pulmonaire : infections ORL à répétition, céphalées, migraines, acouphènes…
  • le digestif : troubles du transit, diarrhée, constipation, ballonnement, reflux-gastro-oesophagien…
  • le neuro-végétatif : anxiété, stress, hyperactivité, trouble de la concentration, trouble du sommeil…

 

L’ostéopathie à titre préventif :

 

Des traumatismes, physiques ou émotionnels, présents ou passés, sont susceptibles de provoquer des séquelles douloureuses, même des années plus tard.

L’osteopathe fait prendre conscience à chacun, qu’il est responsable de son capital santé, qu’il peut préserver par un suivi ostéopathique régulier.

Alors quand consulter un osteopathe ?

Il n’y a selon moi pas de réponse arrêtées. Cela va dépendre des vécus de chacun, ainsi que des événements rencontrés durant l’année. Un individu peut avoir besoin de 1 à 3 séances ostéopathiques pour un motif de consultation, programmées sur quelques mois. Puis faire une séance par an, s’il n’y a pas de souffrance particulière.

Enfin, selon moi, le premier indicateur qui amène à consulter, sans forcement qu’il y est une douleur, est la présence d’une fatigue persistante, sur un terrain de stress. La fatigue est souvent le signe annonciateur d’un déséquilibre au niveau du corps, la prochaine étape est l’arrivée d’une douleur… 

 

L’ostéopathie une approche globale

 

L’approche ostéopathique de ces douleurs est différente par le concept, et spécifique par les techniques utilisées.

  • Différente, car l’osteopathe considère ce symptôme comme la conséquence d’une adaptation plus ou moins complexe du corps.
  • Spécifique, car l’osteopathe utilise une gamme d’outils thérapeutiques allant de la manipulation vertébrale, aux techniques tissulaires viscérales et crâniennes.

L’osteopathe doit voir le patient dans son ensemble. Il s’intéresse donc à tous les différents systèmes du corps.

 

L’ostéopathie, une thérapeutique à tout âge

 

Que l’on soit, enfant, adulte, vieillard…l’organisme est soumis à des agressions :

    • traumatismes physiques et émotionnels 
    • antécédents médicaux et chirurgicaux 
    • pathologies aiguë ou chronique   
    • stress au travail 
    • stress dans la vie personnelle 
    • mauvaise posture 
    • gestes répétitifs 
    • alimentation 
    • manque de sommeil 
    • manque de d’activités et de sport 

 

L’organisme va combattre ces agressions par verrouillage de certains tissus, pour permettre au corps de se maintenir droit, et de continuer « à avancer ». Après une certaine accumulation, le corps peut ne plus savoir s’adapter. Celui-ci forme alors des blocages, qui vont altérer un ou plusieurs systèmes du corps. La douleur commence à apparaitre, chronique ou aiguë. C’est un signal d’alerte, le corps exprime une souffrance dont l’individu doit en comprendre les mécanismes, pour pouvoir la traiter. 

 

L’osteopathe a pour rôle d’aider le corps à se délivrer de cette position de déséquilibre. Il utilise divers techniques ostéopathiques: structurelles, tissulaires, musculaires. 

 

Dans un deuxième temps, par sa lecture du corps, l’osteopathe doit pouvoir aider le patient dans la compréhension de sa souffrance. Il doit cibler le ou les éléments responsables de sa douleur, et lui permettre ainsi de travailler sur les changements à opérer, dans le but guérir cette souffrance.